Humanity Wall. L’accès numérique à l’information par donation.

Humanity Wall. L’accès numérique à l’information par donation.

Avant d’aborder la question du comment et du pourquoi du Humanity Wall, il est bon de s’attarder quelques instants sur le fonctionnement d’un « Paywall ».  Le «Paywall» ou littéralement « mur de paiement », est un accès numérique à l’information accordé uniquement après paiement. Vous l’avez déjà expérimenté : vous êtes en train de lire la première partie d'un article et soudain, un paywall apparaît. Ce mécanisme est principalement utilisé pour les versions en ligne des journaux, magazines et autres publications. L’Humanity Wall fonctionne exactement sur le même principe, sauf qu’il n’invite pas à effectuer une transaction commerciale, mais un don.

Crise.

En cas de crise humanitaire, de catastrophe naturelle ou de toute autre crise imprévue, il y a toujours un besoin immédiat de fonds. C’est précisément durant ces moments de crise que les éditeurs sont invités à remplacer temporairement leur paywall par un Humanity Wall. Utilisant ainsi temporairement le modèle de paiement du paywall pour générer de la récolte de fonds.

Comment cela fonctionne-t-il ?

L’Humanity Wall peut être mis en place de différentes manières, personnalisées en fonction des souhaits de l'éditeur. Cela va de l'automatisation complète - via codage – et la création de son propre Humanity Wall, à une utilisation totalement non intrusive et purement figurative. En d'autres termes, l'éditeur peut également choisir de conserver son propre mécanisme de paywall. Actuellement, les barrières de paiement sont devenues une partie importante de la rémunération de chaque éditeur. Ce n’est pas dans l’intention du Humanity Wall de percevoir un revenu de l’éditeur, bien au contraire, il peut même lui générer un petit revenu supplémentaire. Bien entendu, chaque éditeur est libre d’utiliser son Humanity Wall comme il l’entend, mais nous recommandons qu’un Humanity Wall ne soit mis en place que sur des articles pertinents pour la crise concernée. Normalement, il n'y a pas de paywall sur ces articles (donc pas de revenus). Donc, s'ils mettent un Humanity Wall sur ces articles et partagent ensuite les revenus, par exemple 70/30 (ou toute autre forme de répartition), entre l'éditeur et une ONG, les éditeurs reçoivent alors un petit revenu alors qu’ils n’auraient rien perçu en temps normal.

Open Source

Humanity Wall est d’ores et déjà un nom déposé mais peut - à condition qu'il s'agisse d'un droit d'usage minimal - être utilisé par tout éditeur qui le souhaite, en faveur de toute ONG qui en a besoin. Tant au niveau national qu’international. Ce n'est donc pas une action temporaire, mais une idée open source qui peut être utilisée de manière permanente en cas de besoin. En Belgique, HLN.be et Grenzecho.net ont déjà mis en place leur Humanity Wall, en faveur du consortium 1212. Des pourparlers sont également en cours avec différents éditeurs étrangers. Les éditeurs qui souhaitent, de leur propre initiative, apporter leur aide en période de crise peuvent nous contacter via le site www.humanitywall.media.

Contactez-nous